Enfance Majuscule




C'est en 1936 qu'Alexis Danan prit le premier conscience de la grande carence existant en France. Peu de lois protégaient les enfants et celles-ci étaient peu ou mal appliquées.
Alexis Danan s'attaqua d'abord aux institutions en place. Le 31 Mai 1936, il lança un appel à la France entière dans le journal "Paris Soir", dont il était un brillant collaborateur:
"Nous demandons qu'il en soit de l'Enfance malheureuse dans ce pays et de l'Enfance tout court, comme il en est des jardins et des monuments des villes qui sont placés sous la protection du public".
Cet appel fut entendu, les consciences s'éveillèrent, les Comités d'Enfance Majuscule étaient nés.
Ils sont aujourd'hui plus de 100 en France, regroupés en fédération. La Fédération agit avec tous, associations et pouvoirs publics, pour que la convention Internationale des Nations Unies sur les droits des enfants soit réellement appliquée.
La Fédération se porte partie civile devant les tribunaux dans les affaires de sévices à enfants afin de démontrer qu'il existe 2 types de responsabilités: celle des coupables qui sont sur les bancs des accusés, et celle de ceux qui savaient et se sont tus. Il s'agit de lever la chape de silence qui étouffe les cris des enfants et de venir à bout de ce sentiment général de non responsabilité qui envenime les relations sociales. Par l'intermédiaire des associations, la Fédération s'attache à des actions d'information et de sensibilisation du public, particulièrement en direction des jeunes, parents de demain. Elle anime des réunions, organise des débats, projette des films

> retour page d'accueil